11 conseils pour une meilleure relation avec son Chien​

Pour avoir une meilleure relation avec son chien, il est habituellement question d’obéissance et de respect des règles de la part du chien.

C’est un fait, pour son bien et l’harmonie au sein du foyer, le chien se doit de nous écouter.

Cependant, à mon sens, il y a un élément primordial trop souvent négligé, à prendre en considération : le lien et la relation que nous avons avec notre animal de compagnie.

Avec du recul et après avoir observé des centaines de duos Maître/chien, je me suis rendu compte que ce facteur était bien trop souvent mis de côté.

Or, en partant d’abord du principe que toute relation entre deux individus nécessite une confiance absolue, nous nous rendons compte que, lorsque le lien et la coopération entre ces individus sont renforcés, l’obéissance et le respect des règles mis en place sont plus facilement intégrés par le chien.

En négligeant cet élément fondamental, le chien n’obéit pas ou très peu, c’est alors que s’installe un cercle vicieux dont il est difficile de se sortir seul.

Il n’y pas si longtemps de cela nous pensions que seul la punition, voire la violence, nous permettait d’éduquer nos chiens, car nous les considérions comme une espèce inférieure et prédisposée à nous dominer si nous étions « trop gentils ».

Penser que la réprimande est un outil éducatif efficace est un non-sens et la première cause d’une relation bancale avec son chien.

Bien sûr cette croyance perdure et est encore très ancrée dans notre société actuelle.

Malgré tout, depuis peu nous nous sommes rendu compte que nous pouvions avoir des résultats bien plus efficaces et éthiques avec des méthodes bienveillantes et non-coercitives.

On vous dira que les chiens entre eux utilisent (avec parcimonie je vous l’assure) la coercition dans leur communication et qu’il nous faut alors aussi procéder de la même manière. 

N’y a-t-il pas quelque chose qui vous interpelle là-dedans ?  J’en étais sûr !

Nous ne sommes tous simplement pas des chiens, nous n’avons donc pas les mêmes codes sociaux et moyens de communication, il est alors de notre devoir de comprendre leur langage et leurs besoins.

1. Prenons un exemple concret…

Vous vous promenez avec votre chien en liberté dans une forêt paisible où il y a très peu de passages.

Malgré tout votre chien fait très peu attention à vous, occupé à renifler et suivre toutes les pistes se trouvant dans l’environnement quand, tout d’un coup, il semble avoir porté son attention sur quelque chose se trouvant au loin.

Vous comprenez ainsi qu’il est prêt à partir d’un instant à l’autre et vous essayez de le rappeler…sans succès.

Vous commencez alors à stresser et vous énerver et vous rappelez votre chien plusieurs fois en vous montrant de plus en plus irrité et exaspéré, vous perdez patience.

Comprenez à cet instant que votre chien vous entend, mais qu’il est plus facile pour lui de faire un choix l’amenant à obtenir ce qu’il souhaite, car à cet instant revenir vers vous n’est pas gratifiant, vu l’état émotionnel dans lequel vous vous trouvez.

C’est à ce moment-là qu’il décide de suivre ce qu’il a repéré au loin et vous vous trouvez alors en panique et/ou serez inquiet, car vous ne voyez plus votre chien. 

Quelques minutes plus tard et après l’avoir appelé à plusieurs reprises, votre chien daigne revenir vers vous, mais hésitant malgré tout, la truffe au sol pour tenter de vous apaiser, car il sait que vous êtes en colère.

Votre chien vous montre clairement qu’il est mal à l’aise et qu’il lui en coûte de revenir vers vous, mais il s’exécute malgré tout.

Lorsque vous arrivez enfin à l’attraper vous le réprimandez comme à chaque fois où il ne vous obéit pas dans l’instant.

La répression qu’il subit génère chez lui une méfiance à votre égard et sa confiance envers vous est ébranlée.

2. J’étais comme vous…

Lorsque j’ai adopté Hyron j’étais un novice dans l’éducation des chiens.

Certes j’avais passé toute ma vie avec des chiens mais ce n’était pas moi qui les éduquait et les seuls exemples que j’avais étaient basés sur la punition.

Au début ma relation avec Hyron était conflictuelle, j’ai dû changer plusieurs fois de télécommande et j’ai même dû faire appel à des artisans pour faire réparer un mur que Hyron avait creusé avec ses pattes.

Il ne revenait jamais au rappel, préférant vaquer à ses occupations plutôt que de m’écouter. J’avais du mal à l’admettre, mais notre relation n’était pas ce que j’avais espéré.

C’est alors que j’ai découvert que ce n’était pas une fatalité, grâce à des méthodes bienveillantes et respectueuses du chien.

Je me suis informé, renseigné, et formé afin que la situation change et que nous puissions vivre pleinement notre relation.

Depuis, j’ai compris que notre relation était un échange et un partage permanent, qu’il me fallait faire des efforts pour que lui aussi accepte d’en faire et que tout se passe pour le mieux.

relation avec son chien

3. Comment faire pour améliorer sa relation avec son chien ?

En utilisant la méthode Douceur de chien, vous apprendrez à créer un lien renforcé et durable avec votre chien. 

Vous allez acquérir des connaissances théoriques, pratiques et une philosophie unique pour enfin retrouver une relation de coopération avec votre animal.

Vous ne serez plus saisis par un état de stress ou de panique en promenant votre chien lorsqu’il ne vous écoute pas.

Vous retrouverez une sérénité dans votre quotidien grâce à des exercices simples et applicables partout.

« un chien éduqué, c’est un maître heureux « 

Boris Gourdoux

Alors, comment faire?

  1. Comblez les besoins de votre chien

Votre chien a des besoins qui sont propres à son espèce, veillez à les combler afin qu’il soit bien dans ses pattes et donc, par extension, qu’il soit moins enclin à produire des comportements inadéquats.

Offrez-lui des activités comme des jouets fourrés avec de la nourriture comme des Kong, des os à mastiquer, des oreilles de porc ou de bœuf, des nerfs de bœuf…

Vous pourrez retrouver des produits naturels chez notre partenaire canigourmand.com et bénéficier de 5% de réduction sur votre commande grâce au code promo BGOURDOUX.

Mettez sa nourriture dans un tapis de fouille afin qu’il utilise sa truffe pour accéder à son repas.

Amenez-le en balade dans divers lieux, lui permettant d’explorer librement (ou en longe si le rappel n’est pas acquis).

  1. Renforcez tous les bons comportements de votre chien

Récompensez chaque bonne action de votre chien en lui montrant la voie de ce qu’il est préférable de faire. Il sera enclin à se diriger davantage vers les bons comportements plutôt que vers les mauvais.

  1. Apprenez le langage de votre chien

Comprendre “Les signaux d’apaisement” (livre de Turid Rugaas disponible sur Amazon), aussi appelés “signaux de communication” utilisés par le chien via un langage corporel subtile, vous permettra d’adapter l’environnement et les situations dans lesquelles votre chien doit évoluer pour se sentir bien dans ses pattes.

  1. Partagez des activités ensemble

Que ce soit des séances d’apprentissages de nouveaux tours, des sports canins, des jeux qu’il adore comme tirer à la corde, ou tout simplement des moments de caresses sur le canapé, partager des moments de complicité est indispensable pour une relation épanouie.

4. Besoins de plus de conseils ?

Vous retrouverez les 11 conseils indispensables pour une meilleure relation avec son chien que j’ai listé pour vous dans mon ebook à télécharger ci-dessous.

Pour vous permettre une meilleure relation avec votre chien, Téléchargez Gratuitement cet e-book :


Vous souhaitez vivre une meilleure relation avec votre chien? L’éduquer avec une méthode bienveillante et respectueuse? Profitez de notre Formation « Maître & chien complices ».

2 commentaires sur “11 conseils pour une meilleure relation avec son Chien​”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *